GACSI Barna

GACSI Barna

152 avenue de Verdun
83600 Fréjus
+33 7 85 23 13 63

gacsigaleria[arrobe]gmail[point]com
www.gacsibarna.hu

Je suis né le 11 mars 1969 à Törökszentmiklós. J'ai fréquenté l'école primaire et secondaire ici. À l'âge de 19 ans je méditais à ce que je devrais faire de ma vie. J'allais souvent à la bibliothèque. J'aimais bien regarder les livres, en prendre un au hasard de l'étagère car j'ai pensé que c'était peut-être le livre qui me transmettait un message.
À un tel moment, comme un coup de foudre, ma relation avec l'art s'est formée. Je suis tombé sur une publication pleine de statues. Comme si j'avais subi un choc électrique. J'ai senti tout de suite que c'est ce que je devais faire, j'ai même su que j'étais capable de ce devoir. J'ai déménagé à Budapest pour travailler dans une fonderie de bronze. Ici j'ai réalisé qu'une partie de la sculpture, c'est les connaissances professionnelles. Quelques années plus tard j'ai passé l'examen d'entrée à l'École des Beaux-Arts. Ici j'ai rencontré le professeur Istvan Bencsik qui a enseigné a la faculté d'art de l'université de Pécs. Je l'ai suivi et j'ai terminé mes études là-bas. Avec mon maître, j'ai passé six années significatives.
L'art pour moi est un travail de recherche qui m'aide à survivre la réalité de l'existence humaine de façon à ne pas perdre la transreflexion complexe. Garder ce qui doit être gardé.
Les dernières années je travaille sur une série en faisant des statues des bois trouvés durant mes vagabondages, des sentiments et des pensées qu'elles inspirent.
Lorsque je travaille avec un bois trouvé, les deux âmes, l'âme de l'arbre et mon âme sont liées. Nous commençons à parler, nous commençons de faire connaissance. Et l'âme de l'arbre raconte sa vie, ses rêves, sans crainte. Je ne fais rien d’autre que tenter de stabiliser ces rêves et de les préserver dans un état où le secret, la vérité de l’être puisse être révélé tout en portant un voile de protection. Pour cela j'utilise le langage de l'art.

Quand je suis prêt avec une œuvre, je la fonds en bronze, en résine ou en autre matière.

J’aimerais beaucoup, que ma vie et mon art surmontre le spectacle ou l’amusement. Je crois en ce que notre vie est la sentence de la morale de la réalité de Dieu vivant. Nous vivons dans une telle vie, où nous pouvons être seulement les disciples et nous vivons notre vie avec révéler le moins possible. Je sais, c’est pas facile…

GACSI Barna

GACSI Barna
Attention ? / bois, résine / 40 cm par 70 cm / 2019