Marcel Picard

Picard Marcel

Ces textes sont au plus proche du « ressenti »
que j’essaie d’exprimer.

Merci à tous ces « illustres penseurs ».

« Il n’y a pas des sujets. Il n’y a qu’un sujet : l’homme, l’homme et encore l’homme.
Qu’importent les apparences, les gestes ? Les gestes sont les mêmes depuis
des millénaires, depuis l’arbre et le serpent. Ce qui importe, c’est l’âme des hommes.

Le créateur authentique ne peint pas pour le vain plaisir de peindre.

Qu’il le veuille ou non, qu’il le sache ou non, ce qu’il fait, au moment
même qu’il fouille dans ses créatures, c’est de jeter des lueurs dans les ombres
qui sont les ombres de tous, c’est confesser ces vivants épars,
inconnus, perdus, qui, sans lui, ne connaîtraient point toujours leur mal ;
c’est leur montrer le bestiaire obscur qui grouille dans leur âme, afin,
peut-être, que troublés, épouvantés, ils se voient enfin et songent sur eux-mêmes.»

Ch. Plisnier (1896-1952)

L’émotion artistique cesse où l’analyse et la pensée interviennent…
Max Jacob

L’artiste capte le mystère, non en l’élucidant, mais en l’interrogeant…
André Malraux

L’homme, la réalité vivante interrogative…
Marc Oraison

L’homme, matière informe, vilaine pierre qui appelle le sculpteur…
Friedrich Nietzsche

Aucune oeuvre nait du néant. Le présent est héritier du passé.
Passé collectif, mémoire collective, que révèlent les images issues
de notre inconscient.

L’humanité supporte mal l’idée d’être issue des ténèbres
et de n’avoir été créee que pour y retourner.

Ma peinture ne révèle que notre « angoisse » à tous.

Elle n’est insupportable qu’à ceux qui refusent la condition d’homme.

Marcel Picard

1, Place de l’église 14800 Canapville - France 02 31 65 47 08 06 31 03 47 41
marcelpicard2@orange.fr
pagesperso-orange.fr/marcelpicard